Nos visas expirent après demain (le 8/10), nous devons quitter le territoire Thailandais avant.

Confiants, nous avons décidé de prolonger notre séjour d'une journée sur Koh Tao. Demain nous prendrons le bateau pour Humphon, puis de là, train de nuit (!) pour Kota Bahru ou Padang Besar en Malaisie...

Matinée et repas tranquilles, pas de stress, le taxi est prévu pour nous emmener au bateau.

Arrivé à l'embarcadère, échange de notre bon contre nos billets. Le temps est maussade, finalement pas trop mécontent de quitter l'île, le temps a l'air d'avoir changé.

Oui ! ça a changé, au moment de monter à bord, la houle est tellement forte que les marins nous aident un par un à grimper à bord, le pontont flottant ne bougeant pas exactement en même temps que le bateau. Bateau qui me paraît soudain bien petit !

Départ pour une traversée prévue de 3h00 environ. Grosses vagues ou gros creux, en tous cas ça cogne dur, les passagers se sont regroupés sur l'arrière, les mouvements du navire sont moins amples...

DSCN3013DSCN3019 

DSCN3023Une grande partie des passagers est rapidement malade, les filles arrivent à s'endormir, musique de MP3 sur les oreilles. Nana souffre, les quelques sachets vomitifs discrètement pris à Olga vont bien être utiles.

Au bout d'environ une heure, les creux s'aplanissent et cela devient moins pénible. Le bateau tiendra l'horaire prévu !

Transport dans un camion avec bancs en bois, accès par l'arrière, ouverture sans porte, filets et galerie à bagages...

Arrivée à la gare, nous nous précipitons au guichet pour prendre nos billets pour le train de ce soir...

<< it's full, no no sir, there's no place to night...>>

THOOO !!! Pour une fois, nous avons tenté le coup et ça coince. Nous évaluons la situation, pas de train possible avant demain soir. Pendant que les trois filles attendent à la gare, Olivier file dans la ville pour trouver un plan "B", genre bus...

Il est 19h30,  Olivier arrive à bord d'un Pick-up récupérer tout le monde, un bus est prévu pour 22h00.

Achat des billets, que nous changerons finalement pour prendre un bus demain matin, (9h00) tout le monde est fatigué, il faut se restaurer. Négo pour une chambre avec sanitaire et ventilo pour quatre avec la jeune fille qui s'occupe de nous dans ce barrestauranthotelagencedevoyagecybercaféstationdetaxis etc. fin de soirée calme et reposante.

Petit dej' départ avec le bus. Un véhicule super classe d'à peine 30/35 ans! Direction Hat Yai, ville importante du sud de la thaïlande, situé à environ 50km de la frontière. Nous devons arriver à la passer avant ce soir !

Le trajet est long, très long, trop long... nous arrivons au terminus, dégotons un taxi, qui arrive avec un coffre minuscule pour nos quatre sacs...

DSCN3034

Hors de question de voyager avec un ou plusieurs de ces monstres de toile sur nous, Olivier joue au "Tetris" quelques courtes minutes dans le coffre... c'est tout rentré au grand étonnement du chauffeur de taxi qui l'a regardé faire sans l'aider et sans y croire !

 

 

 

 

Nous passons finalement la frontière Thaï, et découvrons un douanier souriant est très agréable !! Non seulement c'est le premier douanier sympas depuis le début du voyage mais c'est pratiquement aussi, le premier Thaïlandais sympas depuis que nous sommes en Thaïlande...

En effet, l'accueil Thaïlandais nous a déçu, peu de sourires, le seul intérêt qui nous était portés ne l'était qu'avant que nous traitions une affaire. Une fois celle-ci réalisé et payé, nous avions droit à l'indifférence la plus complète !!

Le pays est magnifique mais +/- 30 ans de tourisme semble avoir aigrit ses habitants.

DSCN3039

Nous entrons en zone franche, sacs aux dos, de nuit, le long de la route, nous marchons en direction de la Malaisie toute proche (environ 800m à pied !). Après les formalités douanières et un accueil souriant et agréable des fonctionnaires en poste, nous prenons un taxi pour aller en "ville".

Nous devons avancer notre montre d'une heure, du coup, il est presque 20h00 et tout le monde à faim.

 

 

Le taxi nous dépose dans une gare routière, près d'un gros carrefour, je demande un hotel...

<<Full, all the hotels are full. There's a convention, it's impossible to have a room to night !>>

Nous trouvons un bus, qui nous emmenera jusqu'à Butterworth. Arrivée prévue: 1h00 du matin.

Nous sommes conscient de déplacer le problème couchage mais après environ une heure infructueuse de recherche hotelière, nous sommes sûr d'avoir plus de chance là-bas!

DSCN3042

1h00, le magnifique bus (fauteuils larges, réglables dans tous les sens...) nous laisse au milieu d'une autre gare routière. Le genre que nous redoutions, sombre, sans salle d'attente pour notre premier bivouac nocturne au sol et des gens avec des drôles de têtes qui se disent hum des touristes à manger, hou j'ai peur... c'est dur, nous réagissons tout de suite. Autre taxi, autre hôtel, une chambre avec trois lits et la clim, c'est bon, on prend, demain il fera jour...