« Franchement, la balade est facile, 1h30 maxi et la vue imprenable !!! »

Une telle phrase ne pouvait qu’attiser notre curiosité...

P1310025

 

 

 

 

 

 

9h00. Nous profitons de ce beau dimanche matin pour prendre la direction du col des 3 cocotiers. On s’approche avec la voiture puis au fond de la baie de Vaianae, après les plantations d’arbres fruitiers, caramboles, pamplemousses et autres, avocats. Les  bananiers sont de loin les plus nombreux (comme les palmiers et les cocotiers, dans les classements savants, ces derniers ne sont pas des arbres) mais nous ne cueillerons rien ici.

Nous passons la « maison de la nature » et son parcours pédestre, je tente d’impressionner mes filles en passant des obstacles à la façon des militaires.

P1310083

P1310134

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis le chemin se rétrécit, la vue dégagée sur les sommets ciselés et le ciel bleu, laisse la place à une végétation dense et à son ombre bienfaisante.

Le sol est très glissant, c’est plutôt raide les racines s’en mêlent. Je devrais finir d’ouvrir le passage à la machette par endroit (j’aurais aimé avoir la même à Taman Negara !). Nous passerons même une rivière où le pont, rongé par la nature  s’est écroulé. L’aventure !

P1310099

P1310102

 

 

 

 

 

Nous arriverons finalement au sommet séparant la côte sud-ouest, de son opposée.

P1310125


La vue sur les baies d’Opunohu et de Paopao (aussi appelée baie de Cook) est jolie, nous sommes au-dessus du belvédère qui permet également de les admirer mais de bien plus bas. Il faut faire attention, la végétation cache le fait que nous sommes sur une arrête. La montée a été rude, et bien plus longue qu’annoncée, je n’ai emporté qu’une bouteille d’eau, croyant la balade facile. Avec cette chaleur et la grimpette, c’est une erreur grossière, heureusement, à la redescente, (bien plus facile), nous trouvons des fruits de la passion mûrs. Leur jus et le sucre qu’il contient nous offre un moment de bonheur…


 

P1310168

 

 


On retrouve notre voiture et retour à la maison. Il est 14h30, on a faim… 

 

 

 

 

P1300891

P1300888

 

Mon anniversaire sera l’occasion (l’excuse) pour nous de manger une super-tartiflette, magistralement réalisée par Nana. Mes filles m’ont fabriqué de petites choses en billes de plastique soudées (cœur, fleur de Tiare stylisée, dans des couleurs qui font pensées aux azuleros Espagnols, est-ce leur côté Barcelonès qui ressort ?), Nana, elle, m’offre l’extension de mon tatouage, je vais aller faire le contour dans deux ou trois jours, chez Gilles à Maharepa, de l’autre côté de l’île, le remplissage se fera la semaine suivante…

P1310009

La routine du CNED et des courses au Champion est agrémenté par nos achats en bord de route. Des fruits et légumes locaux, du poisson, dont une belle bonite d’environ huit kilos acheté au pécheur voisin (2500 francs Pacifiques/21 €), que je vais découper (NAN ! Le poisson, pas le pécheur !) en plus d’une heure.

Tout à coup, un peu d’occupation variée, une panne sur la voiture ! En effet, la pompe à essence est cassée (elle l’été déjà mais réparé sommairement et camouflée). Je la sauve, façon « Afrique » avec de la chambre à air, de la colle et un collier en acier. Et ça marche !!!

je suis très content de moi!