Bagan

 

Il est six heures, le jour se lève à peine, nous montons à bord de notre navire.

Un gros bateau rustique, on nous a annoncé "luxury", m'enfin surtout rustique. La définition du luxe parait différente suivant le pays, c'est surtout un bateau spécial touristes...

Etre les premiers nous permet de choisir nos sièges, deux sur tribord (droite) afin d'être protégé du soleil une bonne partie du voyage (ben ouais, on file au sud, donc nous aurons le soleil à gauche et derrière nous ! Au début au moins.).

Des boissons et repas sont prévus à bord. Nos deux fauteuils en osier sont plus confortables que ce qu'il n'y parait.

P2

La descente est tranquille et reposante, café, thé puis repas (dans une assiette livrée à notre fauteuil), tout est plutôt bien. Nous aurions préféré prendre le bateau des locaux, bien meilleur marché mais surtout bien plus authentique mais il n'y en a que deux par semaine et nous ne pouvons pas attendre le prochain.

P4

 

 

 

 

 

 

Des photos tout au long du voyage et une arrivée sur Bagan vers seize heures annoncée par deux ou trois temples et stupas de briques visibles du fleuve...

 

 

 

 

Taxi, hôtel, vous commencez à connaitre notre routine...

On loue un E-bike, comprenez un scooter électrique, suite à de trop nombreux accidents, la location de scooter ou moto à moteur thermique est interdite aux touristes. Particularité Birmane et exclusivité mondiale : en Birmanie, on roule à droite, comme chez nous et le volant est à droite, comme en Angletterre !!! Les dépassements sont donc aléatoires, puisque pour avoir de la visibilité, il faut déporter complètement le véhicule sur la voie inverse... Cette particularité date du départ des Britaniques. Dans un rejet des anciens colons, il fut décidé de rouler à droite, mais les véhicules importés, ne changèrent pas le côté conducteur!

La vendeuse nous conseille de prendre deux E-bikes, c'est pas pour le prix (5000 MKT/scooter = 3,5€ environ) mais on préfère être à deux sur le nôtre pour diverses raison. Trempette dans la piscine et on file manger dans un restaurant proposant un buffet Birman, on le trouve, on mange de tout, on n'aurait peut-être pas dû !

S'en suit pour nous, pour le reste du voyage un recul que l’on n’a jamais eu pour la nourriture locale et certaines odeurs nous incommodent fortement.

Pour l'info, le lendemain matin de ce repas découverte, nous chercherons avant tout... Une pharmacie (violents maux de ventre et l'abdomen gonflé comme des baudruches) et avec l'aide de notre carnet d'images (gépalémo) nous pouvons acheter la médecine voulue...

Direction la ville de Nyaung oo et sa majestueuse pagode dorée. Nous visitons une fabrique de Cherott, cigares locaux fait de feuille d'arbre (Cherott), d'éclats d'écorce, de banane, d'anis étoilé et de plein d'autres choses que j'ai oubliées. C'est assez doux. Les bonbons de sucre (palmier à sucre) au tamarin s'avèrent trop sucrés. Nous errons dans le marché très local, très agréable tant que l'on est dans la partie alimentaire, mais nous sommes très sollicités dans la partie "souvenirs".

 

P5

P7

 

P8P9

P10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visites toute la journée de sites magnifiques, voir magiques en briques et parfois pierres de tailles. Couleur terre, blanc, sombre. Certains dénotent de l'influence Indoue et nous nous croyons par moment dans une province du pays continent...

P12P13

P6

P12 BIS

 

 

On a un plan pour le coucher de soleil, nous avons repéré un temple et nous y grimperons pour profiter de la vue.

La jauge de la batterie est de plus en plus basse, voir, cruellement basse, le scooter va de moins en moins vite et forcément...

... s'arrête. En panne au milieu de rien, en bord de route. Gentiment, un homme passe un coup de téléphone pour nous au loueur et les rappellera plusieurs fois leur disant que l'on va louper le coucher de soleil !

P11

 

 

C'est ça, quand il fait presque nuit c'est que c'est trop tard ! Un autre scooter, du même loueur tombe en panne au même endroit, comme nous, ils sont deux dessus. Une première demoiselle arrive sur un scooter comme le nôtre, nous faisons l'échange, et après cent mètres... pareil ! On finira poussés les uns après les autres par un des employés en moto !

 

 

Piscine pour du frais dehors, de l'eau pour du frais dedans, une douche et au lit sans manger (durant plusieurs jours la diète s'impose et nous va bien).

Lendemain matin, je récupère un autre scooter, et nous filons de temples en pagodes, au milieu des terres ou au bord de l'Yrrawaddy. Vers midi, un sandwich façon Parisienne va nous caler avec quelques frites... la fin de journée se fera en haut d'un temple, la lumière rasante du soleil, orangée, douce et chaude, vient caresser et illuminer des dizaines d'autre temples et stupas.

DSCN7314

P16

 

 

P15

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de bruits, le temps semble ralentir et l'astre du jour, dans un dernier clin d'œil, s'éteint derrière un temple. Belle idée de ma femme que d'être là à ce moment précis. Merci.

DSCN7322

P17

Retour sans problème, je rends le scooter et notre sac est prêt. 

DSCN7331

 

 

 

 

 

Une chariotte bondée, puis, ce soir, bus pour le lac Inlé et sa fraicheur. Départ vingt heures, arrivée prévue vers quatre heures...