Singapour

Republic of Singapore (en)
新加坡共和国 (zh)
Republik Singapura (ms)
சிங்கப்பூர் குடியரசு (ta)
République de Singapour (fr)
Drapeau de Singapour Armoiries de Singapour
(Drapeau de Singapour) (Armoiries de Singapour)
Devise nationale : Majulah Singapura (en Malais)
(en français : En avant, Singapour)
carte
Langue officielle Anglais, Mandarin,
Malais et Tamoul
Capitale Singapour
1°17′N 103°51′E / 1.283, 103.85
Plus grande ville Singapour
Forme de l’État République
 - Président
- Premier ministre
Tony Tan
Lee Hsien Loong
Superficie
 - Totale
 - Eau (%)
Classé 176e
699 km2
1.4%
Population
 - Totale (2011)
 - Densité
Classé 115e
5 183 700 hab.
7126 hab./km2
Indépendance
 - date
De la Malaisie
9 août 1965
Gentilé Singapourien, Singapourienne
Monnaie Dollar de Singapour (SGD)
PIB (PPA) (2009) en augmentation $ 239,97 milliards[1] (45e)
PIB (nominal) (2009) en augmentation$ 177,13 milliards[2] (44e)
IDH (2011) en augmentation 0,866 (très élevé) (26e)
Fuseau horaire UTC +8
Hymne national Majulah Singapura
(Puisse Singapour progresser)
Code ISO 3166-1 SGP, SG
Domaine internet .sg
Indicatif
téléphonique
+65

Singapour, officiellement la République de Singapour (en englais Singapore et Republic of Singapore, en mandarin Xīnjiāpō, 新加坡 et Xīnjiāpō Gònghéguó, 新加坡共和国, en malais Singapura et Republik Singapura, en Tamul Ciṅkappūr, சிங்கப்பூர் et Ciŋkappūr Kudiyarasu, சிங்கப்பூர் குடியரசு), est une Cité-état d'Asie de l'Est. Sa superficie est de 647,8 km2. Elle comprend 64 îles, dont la principale est Pulau Ujong (584,8 km2). Cette île est très densément urbanisée, mais une végétation luxuriante même en plein centre-ville a valu à Singapour le surnom de ville jardin. Cette abondance de verdure découle en partie d'un climat équatorial, uniformément chaud et orageux tout au long de l'année.

Le centre-ville est situé au sud de l'île, à l'embouchure de la rivière de Singapour (Singapore River). Il comprend un centre d'affaires qui a fait de la ville la quatrième place financière au monde, ainsi que différents quartiers ethniques (chinois, malais, et indien) et une grande zone commerciale autour d'Orchard Road, véritables Champs-Elysées de la ville.

Géographie

Singapour la nuit.
Singapour sur la carte.
Article détaillé : Géographie de Singapour.

Singapour se situe entre la Malaisie au nord et l’Indonésie au sud. Pulau Ujong, l'île principale, est justement reliée à cette péninsule malaise par deux ponts. De nombreux réservoirs d'eau potable (Bukit Timah, MacRitchie...) ont été disséminés dans l'île pour permettre à l'état une autonomie d'approvisionnement en cas de guerre avec son voisin malaisien, dont il dépend actuellement pour l'eau. Formant de magnifiques petits lacs artificiels, les réservoirs sont des endroits parfaits pour se promener loin de la ville ou encore admirer le singe lacustre et les tortues insulaires.

La nuit, il faut grimper au 52e et dernier étage de la Singapore's Premium Commercial Tower pour embrasser du regard la ligne d'horizon formée par le détroit de Malacca. Le jour, par temps clair, on peut apercevoir l'Indonésie.

Climat

Le climat de Singapour est de type équatorial, caractérisé par une chaleur humide tout au long de l'année ainsi que des précipitations élevées, souvent sous forme d'orages. Les températures oscillent généralement entre 24 °C, le matin, et 32 °C, l'après-midi. Les températures record sont respectivement de 19 °C et 36 °C. Le temps est très changeant : un soleil radieux peut laisser la place à une violente averse en l'espace de quelques minutes et réciproquement. Juillet et février sont les mois les plus ensoleillés, et décembre le plus couvert.

De novembre à janvier sévit la mousson de nord-est, lorsque des vents chargés d'humidité apportent des pluies abondantes, et par conséquent des températures un peu plus basses (un peu en dessous de 30 °C en décembre) et un ciel plus couvert. La mousson de sud-ouest, de juin à septembre, est nettement plus insignifiante sur le plan des précipitations bien qu'elle apporte parfois quelques orages matinaux violents du nom de "Coups de Sumatra". Les températures y sont alors très légèrement moindres que de février à mai, période la plus chaude de l'année où les températures dépassent fréquemment 32 °C, allant parfois jusqu'à 36 °C comme c'est déjà arrivé au mois de mars.

La durée du jour est pratiquement constante au cours de l'année, avec des journées de 12 heures en décembre comme en juin. Par conséquent, il n'y a pas à Singapour d'heure d'été, mais le fuseau horaire choisi agit en pratique comme une heure d'été permanente : le soleil se lève et se couche tous les jours à environ 7 heures et 19 heures respectivement.

Relevé météorologique de Singapour
Moisjan.fév.mar.avr.maijui.jui.aoû.sep.oct.nov.déc.année
Température minimale moyenne (°C) 23 24 24 24 25 25 25 24 24 24 24 23 24
Température maximale moyenne (°C) 30 31 32 32 32 31 31 31 31 31 30 30 31
Précipitations (mm) 239 173 187 183 172 168 159 180 172 201 253 281 2 368
Ce tableau est sujet à caution car il ne cite pas ses sources.

 

Démographie[modifier]

Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d’habitants.
Article détaillé : Démographie de Singapour.

En 2010, Singapour compte 5 millions d'habitants[12]. La cité-État a construit pour une grande partie d'entre eux des milliers de HDB. Dans chaque bloc de HDB, la mixité sociale est de règle, mais le mélange culturel est savamment dosé : les habitants sont « rangés » par immeuble en fonction de quotas ethniques. En 1947, Singapour comptait moins de 1 000 000 habitants[13] répartis par communautés dans les ruelles des anciens quartiers malais, chinois ou indien. En 1957, la cité-État comptait 1 445 900 habitants, et en 1980, 2 413 900.

Après Monaco, Singapour a la densité de population la plus élevée au monde. 85 % des habitants vivent dans des logements publics appelés HDB, il faut être de nationalité singapourienne ou être résident permanent (PR) pour avoir droit au HDB[14].

La diversité ethnique de la population singapourienne est très importante : les Chinois composent 76,8 % de la population ; les Malais qui constituent le peuple autochtone représentent 13,9 % ; les Indiens forment 7,9 % et le reste provenant de divers pays notamment d’Occident[15]. Les métis Eurasiens sont reconnus comme une ethnie et portent cette mention sur leur carte d'identité, comme les autres ethnies[16].

Le problème le plus inquiétant auquel la cité-État est confrontée tient au programme de contrôle de la natalité. Imaginé dans les années 1970, le slogan « Deux, c'est assez » a été suivi avec beaucoup de succès. Trop, même. Aujourd'hui, les Singapouriens ne se reproduisent tout simplement plus assez et le pays a besoin d'immigrants pour assurer sa croissance démographique.

Singapour est, avec la Corée du Sud, Taïwan, et Hong Kong, l'un des quatre « dragons » d'Asie comme l'on qualifie ces pays alors en pleine croissance économique dans les années 1980. Elle possède une économie prospère et moderne, caractérisée par un environnement ouvert et exempt de corruption, des prix stables et un des plus élevé PIB par habitant au monde (36378 $US en 2009)[17]. Son économie repose sur les services bancaires et financiers (deuxième place financière d'Asie après le Japon), le commerce, la navigation (le deuxième port du monde derrière Shanghai[18] pour le tonnage cargo avec 515,415 millions de tonnes en 2008, mais aussi en conteneurs pour la même année avec 29 918 200 TEUs)[19], le tourisme, les chantiers navals et le raffinage du pétrole (troisième raffineur mondial). Le secteur de l'industrie électronique est également très dynamique et connu dans le monde entier (la société Creative Technology a diffusé dans le monde entier les célèbres cartes-son Sound Blaster). Signalons aussi l'importance du secteur de l'armement, dopé par les commandes publiques de l'État singapourien qui dispose de deux fonds souverains, le Temasek Holdings depuis 1974 et le Government of Singapore Investment Corporation (GIC) depuis 1981.

En 2001 la récession mondiale et la chute du secteur des TIC n'ont pas épargné l’économie singapourienne. Le PIB a reculé de 2,1 %. Et l’épidémie de SRAS début 2003 n'a fait qu'amplifier cette crise.

Pour contrer ce ralentissement, le gouvernement a mis en place en décembre 2001 un comité de veille économique dont les résultats ont été publiés en février 2003. Il en résulte une volonté réaffirmée du gouvernement de s’insérer dans les échanges mondiaux en répartissant mieux ses intérêts (notamment avec l’Europe) tout en réduisant les coûts locaux.

Singapour fait partie de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC).

Le port de Singapour, premier mondial en termes de tonnages exportés et premier port pétrolier mondial.