TOP 3 MAUPITI

 

Voici venu le récapitulatif de nos préférences concernant Maupiti. Une île à part, avec des Tahitiens authentiques, dans leur accueil, leurs échanges, leur gentillesse avec nous…

Ici, tous nos sens ont été mis en éveil, la vue bien sûr, avec un lagon magnifique, ensorcelant de beauté et de calme, avec les images cartes postales des mers du sud, celles qui hantaient nos esprits et certainement celui de beaucoup de gens. Le touché, avec la douceur de l’eau « même pas bouillante » du lagon, la chaleur du climat et celle des gens. L’ouïe avec le silence environnant et seulement les bruits de l’océan, immense et du lagon, dérisoire anneau de vie.  L’odorat, par les parfums généreux des fleurs, du coprah au séchage, du lagon et de la montagne. Le goût, avec les plats de Dawn et ceux, magnifiques, de ces mets si simples, dévorés, seul au monde sur la plage d’un motu perdu à souhait ou sur un banc en rondin de cocotier chez de mimi…

Fascinante ! C’est certainement l’adjectif le plus adapté à cette île. Nous nous sommes laissés vivre à son rythme, inspirés par l’indolence générale…

Le top 3 donc, pas si facile, comme dans l’école des fans le choix est si compliqué que toute l’île pourrait gagner !

 1/ Les Mantas, bien évidemment, arrivent en premier, avec 10 buchettes sur 12 réalisables !!!

 2/ le pique-nique sur le motu, avec tout ce qui va avec, le poisson cru et celui cuit sur le barbecue (du chirurgien) avec les galettes de coco, assis dans l’eau cristalline dans cette ambiance de bout du monde… 4 buchettes, quel écart avec le premier.

 3/ la traversée du lagon pour se rendre au motu, avec de l’eau jusqu’à la ceinture par endroit, avec des raies pastenagues se promenant non loin… 3 buchettes.

Le reste des points est partagé entre la majesté de la passe, le jardin de corail, la dégustation du foie de thon cru au retour de la pêche, les raies léopard…

Tant d’autre choses encore, mais un top 3 se limite à 3 choix chacun !

On en avait beaucoup plus…

Ho’e hepetoma maitai roa, oe motu, oe ma’a, oe Ma’ohi. Mauruuru roa, va here vau ia Maupiti. Fa’aitoito, nana.

Maha hoa Farani.

(en gros on a adoré Maupiti)...